A la recherche de notre appart !

Publié le par Manue

Bon l'hôtel c'est bien, mais on s'en lasse (voir arrivée à Moscou) ....
On nous avait promis un appart dans les 2/3 jours, et là non plus ca ne s'est pas tout à fait passé comme prévu...

Ricky, la secrétaire russe, nous emmene donc pour la première d'une longue, longue, longue série de visites.
Je passe sur les joies du transport qui feront l'objet d'un article spécifique (car oui ! il y a de quoi dire !!)
Nous arrivons au pied d'un de ces grands immeubles de style stalinien sur Lenninskii Prospekt.
Nous sommes rejoints par l'agent immobilier de la société pour laquelle Franck travaille et nous entrons dans la cour, puis dans la cage d'escalier.
Je ne sais pas si on peut parler de "choc culturel", mais pour nous provinciaux originaires d'un chouette coin de campagne et ben ça l'a pas fait !!
on accède à la cour par un porche. Cette cour intérieure est carrée et en son centre il y a une sorte d'espace entouré de grillage qui sert de terrain de jeux aux enfants. Le long de la cour se trouvent les différentes entrées, toutes munies d'un digicode/interphone.
Une fois le code entré, on rentre dans la cage d'escalier.
Papiers, cigarettes, détritus jonchent le sol, les murs et les marches sont à l'abandon et c'est sûr, ca sert d'urinoir....
On s'engoufre à 4 dans un minuscule ascenseur et nous arrivons à l'appart, pas trop motivés. Nous étions censés visiter un F2, mais nous apprenons que la propriétaire qui occupe encore les lieux va clore une pièce après y avoir entassé toutes ses affaires.
Nous n'aurions donc accès qu'à la chambre, sdb/WC et cuisine et tout ca pour la modique somme de 1200 dollars (c'est la société qui paie, mais quand même !!).
Donc ce ne sera pas celui-là....
On espère bien en trouver un autre avec une entrée pas trop glauque et dont l'intérieur ne ressemble pas à notre chambre d'hôtel..

La suite de nos recherches nous apprendra que toutes les entrées se ressemblent, et on s'y fait.
Il faut dire que les appartements sont privés, mais que les entrées appartiennent toujours à l'Etat qui est donc en charge de leur entretien.
Nous avons visité une dizaine d'appartements et rencontré des propriétaires loufoques voire bizarres. On a notemment visité l'appart d'un papy qui nous a répété tout le long de la visite "chercher la femme" de plus en plus fort !! Il y avait un potentiel locataire qui s'est présenté juste après nous (un russe), mais il n'a pas pu rentrer car le papy exigeait de voir son passeport et qu'il ne l'avait pas sur lui.....
La moitié des apparts étaient du genre ou pire que le premier quant à l'autre moitié, nous n'avons pas pu les louer pour d'obscures raisons de documents.... la majorité des propriétaires ne souhaite pas contracter d'engagement officiel. Il semblerait qu'ils ne veuillent pas être responsable au cas où leurs locataires (ou sous-locataires) se révèlent être des gens indésirables en Russie...

Finalement nous avons trouvé un chouette appartement sur Lenninskii Prospekt, à 15 minutes en trolley du centre. Il y a des magasins tout près pour les courses courantes. C'est le bonheur !!






vue de notre appart (immeubles staliniens sur Leniniskii prospekt)

















































Pour finir, un petit mot sur la protection : la majorité des appart sont munis de doubles portes très épaisses (qui peuvent résister aux balles comme nous l'a expliqué une des propriétaires bizarres en imitant une mitraillette), avec pour chacune au moins 2 systèmes de fermeture. Les entrées d'immeubles se trouvent à l'intérieur des cours et possèdent toutes un digicode. Parfois les cours d'immeubles sont elles-mêmes fermées et accessibles par digicode ou encore gardées par des vigiles..
Je ne sais pas vraiment si ca donne une impression de sécurité ou si ca fait l'effet inverse....

Commenter cet article